SESRIC





Études sur le développement de l'infrastructure » Science, technologie et innovation

La science, la technologie et l'innovation (STI) sont parmi les principaux moteurs du développement économique et social. L'évolution de la productivité et de la compétitivité est étroitement liée au progrès technologique et à l'innovation. Sans investissements dans la STI, les résultats des efforts visant à relever les défis sociétaux urgents et à renforcer les capacités productives dans les pays de l’OCI resteront limités. À travers l’objectif 2.10.1 du Programme d'action OCI-2025, l'OCI vise à promouvoir le développement et l'utilisation de la science, de la technologie et de l'innovation pour le développement durable en encourageant la recherche, les capacités technologiques dans tous les secteurs, l'innovation et le développement technologique national, en assurant un environnement politique favorable, conformément aux décisions des organes concernés de l'OCI.

Les scores globaux de l’innovation de nombreux États membres de l'OCI sont inférieurs à la moyenne mondiale. Les États membres de l'OCI sont en moyenne bien loin de la moyenne mondiale en termes de chercheurs par million d'habitants. Les dépenses totales de R-D dans les États membres de l'OCI ne représentent qu'environ 5 % des dépenses mondiales de R-D. Le faible nombre de demandes de brevet dans de nombreux États membres de l'OCI témoigne également d'un manque de capacité d'innovation. De nombreux États membres de l'OCI sont pour la plupart observateurs des développements mondiaux dans le domaine de la STI. En moyenne, la région de l'OCI n'est pas assez innovante, et sa concurrence dans l'économie mondiale est en grande partie basée sur les coûts du travail, plutôt que sur la valeur ajoutée. Pour cette raison, La recherche du SESRIC dans ce domaine met l'accent sur un besoin urgent de canaliser l'assistance technique efficace et le renforcement des capacités adaptées aux besoins spécifiques des États membres de l'OCI, pour aborder les lacunes de l'infrastructure de la technologie ainsi que les contraintes de capacité. En outre, une coopération accrue dans le domaine des STI dans la zone de l'OCI et entre l'OCI et les autres parties prenantes régionales et internationales compétentes pourrait aider de nombreux États membres de l'OCI à développer une infrastructure de recherche et une capacité d'innovation permettant ainsi un développement plus durable.