SESRIC

Lancement du Rapport Final du Projet ‘d’Atlas de la Science et d'Innovation du Monde Islamique (ASIMI)'
 
Date : 18 Décembre 2014 Lieu : Rabat Maroc

Le Rapport Final du Projet ‘d’Atlas de la Science et d'Innovation du Monde Islamique (ASIMI)' a été lancé lors en marge à la Septième Conférence Islamique des Ministres de l’Éducation Supérieure et de la Recherche Scientifique (ICMHESR) se tenant du 18 au 19 décembre 2014 à Rabat, Royaume du Maroc. L'événement de lancement a été assisté par des Ministres et fonctionnaires à niveau élevé de l’Éducation Supérieure et de la Recherche Scientifique des Pays Membres de l’OCI.

Le projet d'ASIMI a été glorifié par la Quatrième Session d'ICMHESR en Azerbaïdjan en octobre 2008. Le Secrétariat Général de l'Organisation de Coopération Islamique (OCI), la Banque Islamique de Développement (BID), la Fondation du Qatar (FQ), le Comité Permanent de l’OCI pour la Coopération Scientifique et Technologique (COMSTECH), L'Organisation Islamique pour l'Education, les Sciences et la Culture (ISESCO), le Conseil Britannique, Nature, le Centre International de Recherches de Développement (CIRD) et le Centre pour le Développement de la Technologie Industrielle (le CDTI) étaient parmi les associés internationaux du projet d'Atlas tandis que le SESRIC et la Société Royale ont été les codirecteurs.

À la deuxième session de travail du septième ICMHESR, le rapport final d'ASIMI a été co-présenté par Dr. Julie Maxton, le Directeur Exécutif, la Société Royale, et le M. Hüseyin Hakan Eryetli, Directeur du Département, de la Statistique et de l'Information de SESRIC.

Dans sa présentation, Dr. Maxton a exprimé son plaisir en ce qui concerne l'accomplissement du rapport final d'ASIMI. Elle a informé les participants à propos de l'historique du projet d'ASIMI, la vue d'ensemble du rapport final, et les observations générales de la science, de la technologie et de l'innovation (STI) dans le monde Islamique-. En outre, elle a informé les participants au sujet des cinq études de cas de pays qui ont été édités sous le projet d'ASIMI, à savoir les études de cas dont (la Malaisie), (l’Egypte), (Kazakhstan), (La Jordanie) and (l’Indonésie).

M. Eryetli a continué la présentation avec quelques faits et chiffres sur la STI dans des Pays Membres de l’OCI. Il a souligné que les indicateurs principaux sur la recherche et le développement scientifique montrent une grande disparité dans les Pays Membres de l’OCI. Il a également indiqué que des membres de l’OCI, individuellement ou en tant que groupe, sont en retard au-delà du reste du monde, en particulier les pays avancés, avec quelques exceptions. Des plans futurs ont été identifiés pour rétablir le monde Islamique comme centre d'excellence scientifique et technologique, pour faciliter les occasions de gestion de réseau de l'intra-OCI en traçant les détails des projets, pour améliorer les normes vivantes pour que la science réduise le l’immigration des cerveau des pays membres à d'autres pays, pour augmenter la participation de femmes à l’éducation supérieure, pour favoriser la recherche scolaire par des concessions de recherches et finalement pour développer un système de brevet de niveau de l’OCI afin d’encourager le brevetage et l'autorisation de technologie.

À la fin de l'événement lancé, les ministres et les fonctionnaires à niveau élevé de l’Éducation Supérieure et de la Recherche Scientifique des Pays Membres de l’OCI ont exprimé leurs remerciements et satisfaction au SESRIC, à la Société Royale et aux Institutions associées pour leur grand effort en fournissant une vue d'ensemble perspicace de la science et d'innovation à base scientifique à travers le Monde Islamique.

Document

  • Le Rapport Final du Projet ‘d’Atlas de la Science et d'Innovation du Monde Islamique (ASIMI)’ (Anglais)