SESRIC

Atelier de Travail sur le Renforcement des Capacités sur l'Analyse de la Chaîne de Valeur de l’Agro-Industrie pour les Pays de l'OCI

 
Date : 01-03 Décembre 2014 Lieu : Ankara Turquie

Le Centre, en collaboration avec la Chambre Islamique de Commerce, d'Industrie et d'Agriculture (CICIA), l'Organisation Alimentation et d'Agriculture (FAO) et le Fond d'Affectation Spéciale Perez Guerrero (PGTF) du PNUD, a organisé un atelier sur le "Renforcement des Capacités sur l'Analyse de la Chaînes de Valeur de l’Agro-Industrie pour les Pays de l'OCI" à Ankara, en Turquie, les 1-3 Décembre 2014.

Le premier objectif de l'atelier était de promouvoir l'échange d'expériences et la discussion des meilleures pratiques entre les producteurs primaires et les petites et moyennes entreprises à l'échelle engagés dans les premier, deuxième et troisième niveaux des activités agro-industrielles qui fournissent le concept de la chaîne de valeur aux agriculteurs, créer l'emploi non agricole, stabiliser les marchés locaux, améliorer les normes d'hygiène pour les produits commercialisés et/ou faciliter l'accès au marché. L'objectif principal était autour de la chaîne de valeur, les activités de fréquences agro-industrie Ferme-à-Fourchette qui peuvent être réalisées en utilisant des technologies relativement simples. L'accent était mis sur des sujets tels que, mais sans s'y limiter:

  • Approche de la chaîne de valeur 
  • Développement d’un secteur compétitif d’agriculture 
  • Commerce agriculture Trans-OIC 
  • Amélioration de la productivité des terres et de l'eau et la promotion de la diversification au niveau de la ferme 
  • Crédit des liens, la technologie et l'accès au marché 
  • Manipulation post-récolte 
  • Normalisation
  • Concept d’une Intégration Complete 
  • Etudes de cas de pays

L'Atelier sur le Renforcement des Capacités de l'Analyse de la Chaîne de Valeur de l'Agro-Industrie pour les Pays de l'OCI a réuni les chefs des autorités agricoles des Pays Membres de l'OCI, ainsi que les directeurs, les hommes d'affaires et les experts de haut niveau de différents ministères de 15 Pays Membres de l'OCI, à savoir le Bangladesh, Indonésie, Iran, Jordanie, Kazakhstan, Liban, Libye, Nigéria, Pakistan, Palestine, Arabie Saoudite, le Soudan, le Tadjikistan, la Turquie et l'Ouganda afin de fournir une opportunité pour les institutions et les administrations compétentes pour introduire l'état actuel, les défis et les améliorations des secteurs de l'agriculture dans leurs pays respectifs. 

L'atelier a débuté par les allocutions de bienvenue par les représentants des CICIA, SESRIC et la FAO. Mme Attiya Nawazish Ali, Secrétaire Général Adjoint de la Chambre Islamique de Commerce, d'Industrie et d'Agriculture (CICIA), a exprimé ses remerciements et son appréciation à SESRIC, la FAO et le PGTF du PNUD pour leur soutien et contributions et a souligné l'importance de l'atelier pour remédier à la situation critique de l’agro-Industrie dans les Pays Membres de l'OCI, en particulier dans les pays les moins avancés. 

Prof. Savaş Alpay, Directeur Général du SESRIC, a indiqué que même si le secteur représente 34,7% de la population totale des pays de l'OCI en 2011, l'agriculture est encore considérée comme une activité économique importante à fort potentialité pour jouer un rôle signifiant dans le développement économique de nombreux pays de l'OCI. C'est particulièrement vrai pour les 37 pays membres de l'OCI à base agricole, dont 19 sont des pays moins avancés. Ces pays bénéficient d'un fort potentiel en termes d'au moins un des trois principaux ingrédients du secteur de l'agriculture (terres arables, main-d'œuvre agricole et les ressources d'eau). Prof. Alpay a souligné qu'il y a 31 pays membres de l'OCI de différentes régions climatiques classés parmi les 20 premiers producteurs des principaux produits agricoles à travers le monde. Ces produits varient de céréales telles que le blé, le riz et le maïs à des produits de base des zones tropicales/tempérées tels que le cacao, le café, le caoutchouc et le sucre.

Prof. Alpay a également déclaré que, le développement d'un secteur d'agriculture moderne dans ces pays contribuerait à, par conséquent, réduire la pauvreté, sécurisé l'autosuffisance alimentaire, offrir des possibilités d'emploi supplémentaires pour des millions et promouvoir d'autres secteurs de l'économie qui sont liés à la production agricole. En outre, le développement d'une agro-industrie compétitive dans les pays membres de l'OCI est crucial pour promouvoir la productivité des ressources naturelles, ainsi que le renforcement du commerce agriculture intra-OCI grâce à la normalisation et la génération de crédit, la technologie et l'accès au marché pour les produits de l'OCI. 

Pendant l'atelier, les représentants des pays membres de l'OCI ont partagé leurs informations et d'expériences sur l'analyse de la chaîne de valeur de l'agro-industrie dans la lutte contre une ou plusieurs des défis de la Chaîne de Valeur Agricole, la Chaîne de Valeur de l'Alimentation et la Chaîne de Valeur des Produits Laitières dans leurs pays respectifs. Enfin, l'atelier a été complété par une visite de terrain à l'Usine Union de Lait d'Ankara.