SESRIC



Le SESRIC a lancé le rapport sur les Perspectives économiques de l’OCI 2019
Date : 02 Décembre 2019

Le SESRIC a présenté le rapport sur les Perspectives économiques de l'OCI 2019 lors de la 35ème Session du COMCEC tenue à Istanbul du 25 au 28 novembre 2019. Les principaux points saillants du rapport ont été présentés par S.E. M. Nebil DABUR, Directeur général du SESRIC.

Le rapport étudie les tendances macroéconomiques mondiales en mettant l'accent sur les pays de l'OCI en tant que groupe et fournit un large éventail de statistiques et d'analyses utiles, y compris la comparaison des performances économiques des pays de l'OCI avec les pays développés, les pays en développement non membres de l’OCI et la moyenne mondiale.

Les principales conclusions du rapport montrent que, conformément à l'évolution de l'économie mondiale, les économies de l'OCI enregistrent une croissance plus lente et certains risques se manifestent. En 2018, le taux de croissance moyen des économies de l'OCI s'est ralenti pour se situer à 3,1 %, contre 3,7 % en 2017, et devrait encore baisser à 2,4 % en 2019. Le PIB agrégé des pays de l'OCI basé sur les PPA est passé de 19,5 billions de dollars en 2017 à 20,6 billions de dollars en 2018, ce qui correspond à 15,2% du PIB mondial.

Alors que l'imposition de nouveaux tarifs douaniers et l'incertitude quant à de nouvelles mesures commerciales restrictives contribuent au ralentissement de la croissance du commerce mondial, la performance des pays de l'OCI en matière d'exportation de marchandises s'est améliorée, passant de 1,75 billions de dollars en 2017 à 1,98 billions de dollars en 2018, soit une part de 10 % des exportations mondiales de biens. Toutefois, la part du commerce intra-OCI dans le commerce total des pays de l'OCI a légèrement diminué, passant de 19,1 % en 2017 à 18,8 % en 2018.

En 2018, près de 8 % seulement des flux mondiaux d'IDE ou environ 107 milliards de dollars ont été reçus par les pays de l'OCI. Au total, 32 pays de l'OCI ont amélioré leur solde budgétaire en 2018 par rapport à l'année précédente. Le taux de chômage de l'OCI est demeuré presque stable à 6 % en 2018. Toutefois, dans certains pays membres, un nombre croissant de personnes devraient entrer sur le marché du travail, ouvrant ainsi la voie à un taux de chômage toujours élevé, en particulier chez les jeunes.

La partie spéciale du présent rapport met l'accent sur les possibilités et les défis liés à la mobilisation des ressources financières intérieures et extérieures pour le développement. À cet égard, le rapport envoie un message clair, à savoir que le besoin de financement du développement durable des pays de l'OCI s'accroît, mais le volume réel des ressources intérieures n'augmente pas suffisamment et n'est pas encore compensé par une croissance symétrique des ressources extérieures.

La résolution conjointe de la 35ème Session du COMCEC a reconnu la précieuse contribution des Perspectives économiques de l'OCI 2019 et a invité les pays de l'OCI à prendre en considération ses recommandations pour une mobilisation plus efficace des ressources financières intérieures et extérieures, y compris la finance islamique qui présente un potentiel significatif sur le plan des investissements annuels nécessaires dans les principaux secteurs économiques.

Version électronique en ligne