SESRIC



Le SESRIC a lancé le rapport de l'OCI sur la santé 2019
Date : 17 Décembre 2019

L'édition 2019 du Rapport sur la santé de l'OCI a été lancée lors de la 7ème Conférence islamique des ministres de la Santé tenue du 15 au 17 décembre 2019 à Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis. S.E. M. Nebil DABUR, Directeur général du SESRIC, s'est adressé à la Conférence et a présenté les principales conclusions du rapport.

Le rapport évalue la performance des pays membres de l'OCI en analysant les dernières tendances des principaux indicateurs de santé au niveau du groupe de l'OCI ainsi qu'au niveau de chaque pays. Le rapport est principalement structuré autour des six domaines thématiques de coopération identifiés dans le cadre de l'OIC-SHPA 2014-2023, à savoir : 1) le renforcement du système de santé ; 2) la prévention et le contrôle des maladies ; 3) la santé et la nutrition maternelle, néonatale et infantile ; 4) les médicaments, vaccins et technologies médicales ; 5) les mesures et interventions sanitaires pour les situations d'urgence ; 6) l’information, la recherche et l’éducation et le plaidoyer

Le rapport révèle que de nombreux pays de l'OCI ont réalisé des progrès significatifs au fil des ans pour assurer une vie saine et promouvoir le bien-être de leur population. Par conséquent, l'espérance de vie à la naissance est en hausse, tandis que les taux de mortalité infantile et maternelle ont connu une baisse importante ainsi qu'une diminution de l'incidence des maladies transmissibles et de la mortalité associée aux maladies non transmissibles. Cependant, malgré ces tendances positives en matière de santé, le groupe de l'OCI est toujours à la traîne par rapport aux autres groupes de pays à de nombreux égards.

Le rapport met en lumière une réalité frappante: le niveau des ressources que les pays de l'OCI consacrent au secteur de la santé. Les dépenses de santé dans les pays de l'OCI ne représentaient que 4,4 % du PIB et 8,5 % des dépenses totales du gouvernement en 2016. En fait, plus d'un tiers (37,4 %) des dépenses de santé ont été financées par des dépenses effectuées par les patients. Entre-temps, la densité des travailleurs de la santé est également restée bien en dessous du seuil critique (34,5) dans les pays de l'OCI avec seulement 8 médecins et 18 infirmières et sages-femmes pour 10.000 personnes. Cette situation nécessite que les pays membres de l'OCI intensifient leurs efforts pour renforcer la coopération intra-OCI et la coopération internationale afin de tirer profit des expériences des uns et des autres et de soutenir le développement de systèmes de santé efficaces et efficients.

Version électronique en ligne

Rapport de l’OCI sur la santé 2019 (en anglais) (en arabe) (en français)