SESRIC



Impacts socio-économiques de la pandémie de COVID-19 dans les pays membres de l'OCI
Date : 03 Juin 2020

Les "Impacts socio-économiques de la pandémie de COVID-19 dans les pays membres de l'OCI: perspectives et défis" examine les impacts potentiels de la pandémie COVID-19 sur les pays membres de l'OCI dans divers domaines socio-économiques et met en lumière les mesures politiques prises par les pays membres de l'OCI pour faire face aux impacts négatifs de cette crise sans précédent. Selon la base de données sur la pandémie COVID-19 du SESRIC, plus de 879 000 cas confirmés et plus de 22 000 cas de décès ont été signalés dans 56 pays membres de l'OCI à compter du 2 juin 2020. La pandémie COVID-19 a perturbé l'activité économique courante et la vie quotidienne dans le monde entier. Cependant, les premiers éléments indiquent que les impacts sociaux, sanitaires et économiques du virus sont supportés de manière disproportionnée par les pauvres et les défavorisés à travers le monde.

Les pays membres de l'OCI ne sont pas à l'abri des vagues de chocs socio-économiques provoquées par la pandémie. Comme de nombreux autres pays dans le monde, les pays membres de l'OCI ont commencé à constater les effets négatifs et disproportionnés du virus sur leurs économies ainsi que sur leurs sociétés. Le rapport souligne que l'épidémie de COVID-19 a affecté les sociétés et les économies des pays de l'OCI par divers facteurs. Si l'on observe des perturbations majeures dans les chaînes d'approvisionnement mondiales à la suite de la pandémie, les mesures préventives visant à contenir l'épidémie ont entraîné de nouvelles interruptions des activités économiques. La chute des prix des matières premières et les turbulences des marchés financiers dues aux incertitudes croissantes ont provoqué une chute importante des prix des actifs et des marchés boursiers, aggravant encore plus les répercussions économiques et abaissant le niveau des revenus moyens.

Le rapport met en évidence les pratiques nationales adoptées par les pays membres de l'OCI en matière de mesures de sécurité sanitaire, de réponse de politique économique et de mesures de politique sociale pour lutter contre les effets négatifs de la pandémie de COVID-19 sur leurs économies et la société en général. Les mesures prises par le gouvernement pour atteindre un niveau élevé de santé et de sécurité publiques ont conduit à la fermeture de nombreuses écoles et de lieux de travail, à la fermeture des frontières et à l'imposition de verrous et de quarantaines pour restreindre la circulation des personnes et appliquer des mesures de distanciation sociale maximale. En même temps, la plupart des pays membres de l'OCI ont mis en place divers plans de relance économique pour atténuer les effets de la pandémie et rétablir les activités économiques. Les pays à revenu relativement élevé disposant d'une meilleure marge de manœuvre budgétaire sont en mesure d'apporter un soutien accru aux PME sous la forme de réductions ou de reports d'impôts, de versements de salaires et d'autres avantages destinés à éviter une éventuelle faillite et à protéger des emplois. Les réponses des pays de l'OCI en matière de politique sociale sont variées et influencées par l'ampleur de l'épidémie nationale. Cependant, de nombreux pays de l'OCI ont mis en place des mesures de distanciation sociale forcées ou volontaires et plus de dix pays de l'OCI ont mis en place un verrouillage total ou partiel. Enfin, le rapport identifie diverses réponses de politique économique et sociale et des recommandations fondées sur des données probantes aux niveaux national, régional et international.

Version électronique en ligne

  • Impacts socio-économiques de la pandémie de COVID-19 dans les pays membres de l'OCI (Anglais) (Arabe) (Français)