SESRIC



Rapport sur le marché du travail de l’OCI 2020
Date : 04 Décembre 2020

Le SESRIC a préparé le Rapport sur le marché du travail de l'OCI 2020 comme un document technique de base pour la 5ème Conférence Islamique des Ministres du Travail (CIMT). Le rapport analyse l'état du marché du travail et examine certains aspects importants des développements et de la politique du marché du travail dans les pays de l'OCI. L'édition 2020 de ce rapport fournit une mise à jour sur l'état actuel du marché du travail dans les pays de l'OCI et une brève évaluation des progrès réalisés dans la mise en œuvre de la stratégie du marché du travail de l'OCI pour 2025 sur la base des indicateurs clés de performance et des réponses aux enquêtes. Le rapport fournit également une sélection de bonnes pratiques sur la mise en œuvre de la stratégie..

Selon les principales conclusions du rapport, les pays de l'OCI ont connu une augmentation constante de leur part dans la population active totale mondiale, passant de 18,3% en 2010 à 20,3% en 2019. Cependant, il y a des défis considérables à relever pour offrir des possibilités d'emploi décent à la population active. Le taux de chômage total était en moyenne de 6,7% dans les pays de l'OCI, de 5,1% dans les pays en développement non membres de l'OCI et de 4,8% dans les pays développés. La population jeune est confrontée à des défis particuliers sur les marchés du travail. En 2019, le chômage des jeunes dans les pays de l'OCI a été estimé à 14,5%. De plus, on estime que 25,8 % des jeunes ne sont pas en situation d'emploi, d'éducation ou de formation (NEET) dans les pays de l'OCI.

Dans l'ensemble, le rapport révèle que le taux d'activité, le ratio emploi/population, la part de la population active ayant suivi un enseignement supérieur sont plus faibles, mais que le taux de chômage des femmes, la part des emplois vulnérables, la part de l'emploi dans l'agriculture, le taux d'inactivité et la part de la population active ayant suivi un enseignement primaire sont plus élevés dans les pays de l'OCI que dans les autres pays en développement et développés. En revanche, les pays membres de l'OCI ont également constaté des améliorations substantielles dans le fonctionnement de leur marché du travail, puisque la part des emplois vulnérables et des travailleurs pauvres a diminué, passant respectivement de 55,1 % à 50,7 % et de 41,8 % à 30,6 % au cours de la période 2010-2019. Cependant, la pandémie actuelle de COVID-19 devrait compromettre davantage les gains à peine réalisés en vue d'améliorer la situation du marché du travail dans les pays membres de l'OCI et placer les décideurs politiques dans une situation plus difficile. On estime que 8 millions de personnes supplémentaires pourraient perdre leur emploi dans les pays de l'OCI jusqu'à la fin de 2020.

Le rapport fournit également une analyse détaillée de la mise en œuvre de la Stratégie du marché du travail de l'OCI 2025 basée sur les résultats d'une enquête menée par le SESRIC. L'évaluation des indicateurs clés de performance (KPI) révèle que si certains progrès ont été réalisés dans la réduction du taux de travailleurs pauvres, l'amélioration de la productivité et des niveaux de compétences, les indicateurs sur la participation au marché du travail, le chômage, le chômage des jeunes et l'écart entre les sexes dans la participation au marché du travail n'ont pas pu être améliorés. Selon la réponse à l'enquête du SESRIC de 20 pays de l'OCI, 32% de toutes les actions recommandées dans le document de stratégie ont été réalisées, 38% ont été initiées mais non terminées et 30% n'ont pas encore été initiées.

En conclusion, le rapport fournit une section sur les meilleures pratiques dans différents domaines thématiques de la stratégie du marché du travail de l'OCI afin de renforcer la coopération intra-OCI et de faciliter l'échange de connaissances et d'expertise entre les pays membres de l'OCI pour relever certains défis communs du marché du travail. Cette édition comprend 17 études de cas sur les meilleures pratiques et les enseignements tirés de 9 pays membres de l'OCI, à savoir l'Azerbaïdjan, le Cameroun, Djibouti, la Malaisie, le Nigeria, la Palestine, le Qatar, l'Arabie Saoudite et la Turquie.

Version électronique en ligne

Rapport sur le marché du travail de l’OCI 2020 (Anglais) (Arabe) (Français)