SESRIC

 
Date : 16 Septembre 2008 Lieu : New York- États-Unis

L'Assemblée Générale de l'ONU a ouvert sa 63ème Session aux sièges sociaux de l'ONU à New York, les États-Unis d'Amérique, le septembre 16, 2008 avec son nouveau Président d'Escoto Brockmann M. Miguel indiquant que les questions de la crise alimentaire globale, de la réforme de l'ONU et du changement climatique sont parmi les thèmes principaux de son travail d'une année.

Il a dit que, puisque la racine du problème de la famine dans le monde est la distribution inégale du pouvoir d'achat à l'intérieur et entre les pays, le point central des efforts de l'ONU devrait être concentré sur la réduction des inégalités du système de la production alimentaire mondiale plutôt que sur la production alimentaire croissante comme solution simple.

À cette occasion, le Secrétaire Général de l'OCI, prof. Ekmeleddin Ihsanoglu, a rencontré le Secrétaire Général de l'ONU, Ban Ki-moon, le 19 septembre 2008 à New York. Les deux secrétaires généraux ont discuté les moyens de promouvoir la coopération et la coordination entre les deux organisations principales. Ban Ki-moon a exprimé sa satisfaction au sujet de la portée de la coopération entre l'ONU et l'OCI et a souligné l'importance d'institutionnaliser le rapport entre les deux organisations. Il a également accentué l'importance de la coopération et la coordination entre l'ONU et l'OCI en ce qui concerne les problèmes reliés au Moyen-Orient, y compris les problèmes de Darfour, de la Somalie, de la Palestine, de l'Irak et de l'Afghanistan. En ce qui concerne l'Irak, Ban Ki-moon a soumis à une contrainte que l'OCI pourrait jouer un plus grand rôle pour aider les Irakiens à surmonter le dilemme faisant face à leur pays.

En sa partie, prof. Ihsanoglu a recommandé la collaboration plus proche entre l'OCI et l'ONU, et a demandé au Secrétaire Général de l'ONU d'employer ses bons offices pour lutter la haine religieuse contre des musulmans autour du monde. Il a proposé que l'ONU puisse renforcer ses efforts de combattre la diffamation religieuse et de construire des ponts plus puissants de la compréhension entre les différentes religions.