SESRIC

Le SESRIC et la Banque d'Indonésie ont organisé conjointement un Forum International sur l'Économie Numérique Islamique

 
Date : 29 Octobre 2020 Lieu : Djakarta Indonésie

Le Centre de recherche et de formation statistique, économique et sociale pour les pays islamiques (SESRIC) et la Banque d’Indonésie, en coopération avec la Banque islamique de développement (BID), ont organisé conjointement un Forum International virtuel sur « la numérisation et l’inclusion de l’économie islamique: Développement et mise en œuvre des politiques dans les pays de l'OCI » le 29 octobre 2020.

Le Forum a été organisé dans le cadre du 7ème Festival économique de la charia en Indonésie (ISEF) 2020 qui se tient à Djakarta, en Indonésie, sous le thème de « Autonomisation mutuelle pour accélérer la croissance économique de la charia en promouvant les industries halal pour la prospérité mondiale ». Le Forum a réuni des décideurs politiques de haut niveau, des économistes et des experts de l'industrie financière des pays membres et des institutions de l'OCI pour discuter des impacts de la numérisation sur le développement économique et financier, en particulier à la suite de la pandémie COVID-19 en cours.

Le Forum a commencé par l’allocution de bienvenue de S.E. M. Nebil DABUR, directeur général du SESRIC. Lors de son discours, M. DABUR a souligné l'importance de la finance islamique en tant qu'alternative éthique à la finance conventionnelle offrant des perspectives et des solutions uniques pour le développement socio-économique. En outre, M. DABUR a souligné que les banques et les institutions financières islamiques peuvent libérer leur potentiel de croissance et de rentabilité substantiel, en particulier en se concentrant sur la révolution numérique en cours dans l’environnement bancaire et financier mondial. A cet égard, a-t-il ajouté, l'adoption de nouvelles technologies telles que la chaîne de Blocs, les Big Data, les interfaces de programmation d'applications et l'automatisation des processus est d'une importance particulière non seulement pour développer et proposer de nouveaux produits et solutions, mais aussi pour élargir leur accès et leur portée à des clients internationaux.

Plus tard, S.E Dr. Sugeng, sous-gouverneur de la Banque d'Indonésie, a prononcé un discours liminaire soulignant les impacts des perturbations numériques sur l'économie et la finance islamiques et des réponses politiques idéales pour maximiser l'effet bénéfique de la numérisation économique. M. Sugeng a également souligné les risques et les défis que pose la numérisation en matière de réglementation et de cybersécurité. La promotion de la coopération intra-OCI et mondiale par le biais de plates-formes numériques appropriées pourrait contribuer au développement des chaînes de valeur halal et à l'amélioration de la variété et de la portée des produits et services basés sur la charia, a-t-il conclu.

La séance d'ouverture a été suivie de deux tables rondes sur (1) la conception de la numérisation économique islamique dans les pays de l'OCI et (2) l'inclusion financière numérique à travers la plate-forme de finance sociale islamique. Conformément au programme, ces tables rondes ont réuni des intervenants de diverses organisations nationales, régionales et internationales et ont couvert un éventail de sujets, notamment:

  • État de la numérisation et de l'inclusion économiques;
  • Politique monétaire et macroprudentielle à l'ère de la numérisation;
  • Conception des politiques de numérisation économique islamique dans les pays membres de l'OCI;
  • Inclusion financière basée sur la numérisation via les plateformes de finance sociale islamique;
  • Potentiel des plateformes numériques pour renforcer la coopération intra-OCI.

Les tables rondes ont été suivies d'une session de questions-réponses très interactive et stimulante. Le Forum s'est conclu par les remarques de clôture faites par M. Anwar Bashori, Chef du Département de l'économie et des finances islamiques, Banque d'Indonésie.

Photos