SESRIC

Première Réunion du Comité Consultative et de Surveillance (MAC) du Programme de la Formation Professionnelle pour les Pays Membres de l'OCI (OCI-PFP)
 
Date : 13 Mai 2009 Lieu : Izmir Turquie

Le Centre de Recherches Statistiques, Économiques et Sociales et de Formation pour les Pays Islamiques (SESRIC) a organisé la Première Réunion du Comité de Contrôle et de Restructuration (MAC) du Programme de Formation Professionnelle pour les Pays Membres de l'OCI (OCI-PFP) à Izmir, République de Turquie le 13 mai 2009 en marge de la 25ème Réunion du Comité de Suivi du COMCEC. Présidé par M. Mehmet Fatih Serenli, le Directeur du Département de Formation et de Coopération Technique à SESRIC, le but principal de la Réunion devait discuter, notamment, les aspects opérationnels du programme de l'OCI-PFP et la préparation pour l'application pilote qui a été programmée pour commencer en automne 2009. La Réunion a été suivie par les délégations des points focaux nationaux des Etats Membres de l'OCI, à savoir le Bahrain, Brunei Darussalam, le Gabon, le Pakistan, le Qatar, le Sénégal, la Syrie, la Tunisie et la Turquie. Également présents étaient les représentants des établissements de l'OCI, à savoir le COMCEC, le CICI, la BID, l’UIT et le SESRIC.

Dans son rapport au cours de la séance publique, Dr. Savas Alpay, Directeur Général du SESRIC, a souhaité la bienvenue à tous les délégués distingués des Etats Membres, et a exprimé son appréciation profonde et gratitude pour que leurs efforts constructifs fassent ce programme significatif matérialisé au profit de leurs états respectifs. Il a focalisé sur le fait que cette réunion rassemble, pour la première fois, les points focaux nationaux du programme de l'OCI-PFP. Particulièrement dans le monde d'aujourd'hui, où les économies changent en économies basées sur la connaissance, l'occasion présentée par cette Réunion pour l'échange et la gestion de réseau entre les points focaux nationaux est de plus grande importance. C'est en effet une occasion bienvenue de souligner l'endroit prépondérant de la coopération dans la formation professionnelle car il aborde une question très importante prioritaire dans l'OCI.

Il a mentionné qu'un des objectifs de cette réunion est d'établir des associations plus proches et plus fortes parmi les points focaux nationaux du programme de l'OCI-PFP dans leurs efforts de la formation professionnelle dans les Etats Membres de l'OCI. Le programme de l'OCI-PFP souligne l'importance de la coordination et de la coopération de tous les Etats Membres pour améliorer la qualité de la formation professionnelle dans les secteurs publics et privés dans le but de soutenir et d'augmenter les occasions pour que les individus développent leur connaissance et qualifications et contribuent ainsi au développement et à la compétitivité des économies de leurs pays. Tout en respectant la responsabilité des Etats Membres du contenu et de la mise en œuvre de la formation professionnelle, le programme soutient et complète les activités des Etats Membres de l'OCI, et vise à améliorer les compétences et les qualifications des personnes selon les besoins et les priorités des marchés du travail par les associations de l'intra-OCI au niveau institutionnel.

M. Abderrahman Beddi, le représentant de la Banque Islamique de Développement, a apprécié les efforts de SESRIC pour le Programme de l'OCI-PFP et s'est assuré que la BID fera tout le possible pour coopérer avec le SESRIC à la mise en œuvre du programme de l'OCI-PFP aux Etats Membres de l'OCI. Il a également donné une vue d'ensemble du fonds de solidarité Islamique (ISDF) par lequel la BID a lancé un programme de la formation professionnelle et de l'atténuation de la pauvreté particulièrement pour les Etats Membres moins avancés de l'OCI.

La réunion a discuté les Termes de Référence du Programme de l'OCI-PFP et a formellement établi le Comité de Contrôle et de Restructuration (MAC) sous l'autorité et les conseils du COMCEC. La résolution No.1 adoptée par la 24ème Session du COMCEC tenue à Istanbul les 20-24 octobre 2008 a décidé que l'adhésion comporte des représentants des points focaux nationaux des Etats Membres de l'OCI et les établissements relatives de l'OCI dans le domaine de la formation professionnelle, surtout le Centre de Recherches Statistiques, Économiques et Sociales et de Formation pour les Pays Islamiques (SESRIC), la Banque Islamique de Développement (BID), la Chambre Islamique de Commerce et d'Industrie (CICI), l'Université Islamique de Technologie (UIT) Forum de la Jeunesse de la Conférence Islamique pour le Dialogue et la Coopération (ICYF-DC). Le Comité est responsable d'adopter les règles et les règlements du programme de l'OCI-PFP, et de surveiller la mise en œuvre totale.

La réunion a également eu l’occasion d’entendre des présentations des expériences des pays en ce qui concerne la formation professionnelle dans un contexte de l'OCI, aussi bien que de brèves mises à jour au sujet des activités en cours et prévues des établissements de l'OCI dans le domaine du PFP, les rôles potentiels que chacun pourraient jouer et le rôle dans le programme de l'OCI-PFP. Les participants de la réunion ont récapitulé l'état de capacité du PFP dans chaque pays et les leçons appris de leur expérience pour assortir les compétences existantes, et identifier les domaines possibles de la future coopération.

Le programme de l'OCI-PFP commencera par la phase de deux ans d'application pilote l'où la mise en œuvre appropriée du programme peut être examinée par le Comité de Contrôle et de Restructuration (MAC), et sera suivi d'une pleine période de mise en œuvre. La réunion a discuté quelques questions de contrôle appropriées et opérationnelles avant et pendant l'application pilote du programme afin d’accélérer dûment des activités initiales selon les buts et les objectifs du programme. La Réunion a élaboré sur des étapes nécessaires pour avancer sur la participation des Etats Membres et des établissements relatives de l'OCI dans le but de mettre l'application pilote du programme en automne de 2009 en partageant leurs connaissances techniques et expertises avec les uns et les autres. Une importance particulière a été accordée sur les moyens de renforcer la coopération forte dans les secteurs spécifiques où les pays sont beaucoup besoin de réunir leurs capacités.

Présentations: