SESRIC

Le SESRIC a participé à la 8ème Conférence islamique des Ministres de l’Environnement
 
Date : 02-03 Octobre 2019 Lieu : Rabat Maroc

La 8ème session Conférence islamique des ministres de l'Environnement s’est tenue les 2 et 3 octobre 2019 à Rabat, Royaume du Maroc. La Conférence a été organisée par l'Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO) et le ministère de l'Environnement, de l'Eau et de l'Agriculture et l'Autorité générale de la Météorologie et de la Protection de l'Environnement du Royaume d'Arabie saoudite, en coordination avec le Secrétariat général de l'Organisation de la coopération islamique (OCI). La Conférence a réuni les ministres de l'environnement des pays membres de l'OCI ainsi que des représentants de plusieurs institutions et organisations internationales de l'OCI. Le SESRIC y était représenté par S.E. M. Nabil DABUR, Directeur général, et M. Mazhar Hussain, Directeur du Département de la recherche économique et sociale.

La cérémonie d'ouverture de la Conférence a été marquée par le message adressé aux participants par S.M.  le Roi Mohammed VI du Maroc, qui a été lu par S.E.  M. Mohamed Laaraj, Ministre de la Culture et de la Communication du Royaume du Maroc. Par la suite, des discours ont été prononcés par S.E. Dr Abdulaziz bin Omar Al-Jasser, Président de la 7ème session de la CIME et Président de la l'Instance générale de la Météorologie et de la Protection de l'Environnement de l’Arabie saoudite, S.A.R. la Princesse Sumaya bint Hassan de Jordanie, S.E. Dr Salim AlMalik, Directeur général de l'ISESCO, et S.E.  Dr M. Yousef A. Othaimeen, Secrétaire général de l'OCI. La cérémonie d'ouverture a également été marquée par la remise des prix du Haut Comité du Prix du Royaume d'Arabie saoudite pour la gestion environnementale dans le monde islamique (KSAAEM). Les prix ont été discernés à 17 personnes venues des 13 pays membres de l’OCI.

Après la cérémonie d'ouverture, les sessions de travail ministérielles ont débuté, au cours desquelles les ministres et les chefs de délégation ont examiné et discuté un certain nombre de documents de référence visant à développer une action islamique commune dans le domaine de l'environnement au niveau des pays membres de l'OCI. Ces documents comprenaient le Projet de stratégie pour l'activation du rôle des facteurs culturels et religieux dans la protection de l'environnement et le développement durable dans le monde islamique ; le Projet de document d'orientation sur le renforcement du rôle de la jeunesse et de la société civile dans la protection de l'environnement et la réalisation du développement durable ; le Rapport de l'ISESCO sur le Plan exécutif pour la réduction et la gestion des risques naturels dans les États membres.

Au cours de la deuxième journée de la session de travail ministérielle, des déclarations ont été faites par les ministres et chefs de délégation des pays membres de l'OCI et des institutions internationales. À cette session, S.E. M. Nebil Dabur, Directeur général du SESRIC a pris la parole. Dans son allocution, M. DABUR a informé les participants des activités du SESRIC dans le domaine de l'environnement dans le cadre de ses trois domaines de mandat : statistique, recherche et formation. Dans le domaine de la recherche, il a mentionné le travail de recherche du SESRIC sur l'environnement et les questions connexes et a présenté les principales conclusions du Rapport sur l'environnement 2019 de l'OCI. Il a ensuite informé les participants sur la base de données des statistiques de l'OCI (OICStat) du SESRIC - le premier et unique référentiel international de statistiques officielles sur les pays de l'OCI - qui comprend plus de 750 indicateurs sous 24 catégories dont 85 indicateurs liés à l'environnement, l'eau et l'agriculture. Dans le domaine de la formation et du renforcement des capacités, il a mentionné les programmes de renforcement des capacités du SESRIC dans les secteurs de l'environnement, de l'eau et de l'agriculture.

La 8ème session de la CIME s'est conclue par l'élection des membres du Bureau exécutif islamique pour l'environnement, l’adoption de diverses résolutions et de la Déclaration de Rabat. 

Photos